dimanche 20 décembre 2020

Le point sur le projet "Partager et se souvenir, sur les traces d'une jeune fille déportée"

Le projet a commencé par un atelier en Arts Plastiques car nous pensons que le travail en Arts peut être un très bon préalable à l'étude de la Shoah. Avec Mr Oumamar, les élèves ont travaillé sur des représentations de Chana, rencontré Mme Miel, costumière pour le cinéma  pour en savoir plus sur les vêtements (conception, mode, fabrication) sous l'occupation. D'autres ateliers sont prévus avec Damien Roudeau (illustrateur) et Patrick Laurin (Arts thérapeute) cet hiver sur le reportage dessiné, la perte, la disparition.

Avec Mme Xavier les élèves ont rédigé des courriels en Anglais à destination de Yad Vashem à Jérusalem, l'USMM de Washington, le Musée national Auschwitz-Birkenau et des internautes qui ont pu poster sur Internet des informations sur Chana Finkielsztajn. 

Un des délégués de la classe a aussi écrit une lettre au frère de Chana : nous avons en effet découvert avec les élèves, en consultant la base de donnée de Yad Vashem, que le frère de Chana avait survécu et rempli les fiches du mémorial de Jérusalem en 2005 en indiquant son adresse de l'époque. 

Mr Farella a organisé des travaux de groupe sur la vie à Paris des immigrés juifs polonais en imaginant ce qu'aurait pu être l'existence de Pessa et Moszek les parents de Chana (nés tous deux à Varsovie, respectivement en 1904 et 1900) dans les années 1920 puis dans les années 1930. Mr Farella poursuit le travail de recherches aux Archives de Paris via un contact ce qui permettra d'en savoir plus sur les adresses de la famille. Mais aussi au service historique de Caen qui dispose d'éléments concernant Francine Finkielsztajn, la sœur de Chana.

Mr Raffin a effectué des recherches documentaires et nous a mis en contact avec des personnes ressources au Mémorial de la Shoah. Des activités sont prévues avec les élèves. Nous n'en disons pas plus pour l'instant.

Des activités en petits groupes sont prévues à la rentrée. Mme Bourgesse a pris contact avec Ruth Zylberman. Elle va travailler avec un groupe de 8-9 élèves de la classe sur le documentaire Les enfants du 209 rue Saint-Maur. Pour réaliser leur podcast, les élèves vont être aidés par le journaliste du journal Le Monde Mr Cosnard. Mr Raffin travaillera avec des élèves sur le livre Dora Bruder de Modiano après qu'ils aient écrit une lettre à celui-ci pour l'inviter à notre exposition finale. Mme Roussel va aborder la question du Yiddish avec les élèves germanistes et celle de la Mémoire avec la présentation des stolpersteine. Mr Farella travaillera avec le groupe d'élèves restant sur l'histoire du quartier de notre collège dans les années 1940 en abordant la question des rafles et des lieux de détention. Mr Meusnier organisera une sortie dans le quartier.

Pour le projet scolaire, nous sommes accompagnés par Aurélia Raoul (réalisatrice) et Pascale Mons (ingénieure du son) pour la réalisation d'un reportage vidéo.

 En ce qui concerne les témoins, nous avons contacté Rachel Jedinak et nous espérons pouvoir la faire venir au collège ou peut-être organiser une rencontre virtuelle. Sa première réponse nous a été d'un très grand soutien.


Pour consulter la note d'intention et les soutiens de Mme Jedinak et de Mr Cosnard, cliquez sur "Plus d'infos"

Rédaction de courriers en Anglais avec Mme Xavier

Le projet se poursuit avec une séquence en cours d'Anglais avec Mme Xavier. L'objectif est de rédiger en anglais des mails ou lettres à destination d'institutions ou de personnes susceptibles de nous aider à reconstituer le parcours de Chana jusqu'à la tragédie de l'assassinat de sa famille.

Les élèves travaillent en groupe à la rédaction des courriers.

Pour connaitre le déroulement de cette importante séance, cliquez sur le lien "Plus d'infos"

samedi 19 décembre 2020

Croquis sur le vif avec Damien Roudeau

Damien Roudeau nous accompagne une fois de plus dans nos aventures artistiques. Après les projets "Identité", le "Procès Garcia", le voila embarqué avec nous dans le projet "Partager et se souvenir, sur les traces d'un jeune fille déportée". 

S'immerger dans une ambiance, un lieu, être au plus près du public et des acteurs d'une aventure humaine sont pour lui des moteurs de création. De nombreuses autres interventions sont prévues dès la rentrée dès le mois de Janvier. Restez connecté au Blog.

Pour en savoir davantage sur Damien Roudeau cliquez sur les liens suivants : 

Fiche Wikipédia Damien Roudeau

Collectif BD engagé

Les yeux dans le monde

Découvrez les croquis de la première séance sur Chana Finkielsztajn en cliquant sur le lien ci-dessous : "Plus d'infos"

samedi 5 décembre 2020

Rencontre avec une costumière

Les deux séances consacrées à la représentation de Chana sont terminées. Pour un bilan, nous avons invité Mme Miel, costumière pour des productions cinématographiques afin de poser un regard sur le travail  des élèves et enrichir leurs connaissances sur la mode de l'époque. Adrien était en charge de la prise son, Aurélia était présente pour la prise d'images, et Damien Roudeau pour les croquis sur le vif et capter les échanges et réactions.



Pour découvrir le détail de la séance et voir les images, cliquez sur le lien ci-dessous "Plus d'infos".

dimanche 29 novembre 2020

Comment vous représentez-vous Chana ?

Au cours de cette séquence d'Arts Plastiques, les élèves de la 3ème C se sont confrontés à un exercice de représentation. A partir de quelques mots clé présentés sous forme d'étiquettes (15 ans, cheveux ondulés, jupe, pull over, visage rond), les élèves tentent de donner un visage à cette jeune fille déportée et qui fréquentait notre établissement scolaire. A quoi pouvait-elle bien ressembler ? Il ne s'agit pas de réaliser un portrait. C'est un travail d'imagination avec sa part de fantaisie, d’invraisemblance, de fiction ... Mais aussi sa part de réel.



Collage, assemblage, peinture, manga, BD ... chacun a choisi la technique la plus adaptée à ses représentations

Découvrez les travaux en cliquant sur "Plus d'infos" ci-dessous

samedi 28 novembre 2020

La ville de demain, maquettes d'architecture d'élèves de 6 ème.

Les élèves de 6 ème relèvent les défis actuels de l'architecture et les enjeux de la ville de demain en participant au travail proposé par Mme Regnier, professeur d'Histoire-Géographie. Les résultats de ces réflexions sont présentés au CDI sous forme de maquettes toutes plus originales les unes que les autres. Bravo à eux.

 

 Pour découvrir les maquettes, cliquez sur "Plus d'infos".

mercredi 18 novembre 2020

Activité Encre : sur un chemin imaginaire

Les élèves de la classe Ulis utilisent des encres pour réaliser des fonds colorés qui serviront de base à un travail graphique et ludique qui se déroule sur trois séances et se termine par un collage.





 Découvrez les images de la séquence en cliquant sur le lien "Plus d'infos" ci-dessous. 

samedi 14 novembre 2020

Première séance du projet "Enfants déportés"

La première séance consacrée au projet sur les enfants déportés du collège Lucie Faure a eu lieu vendredi 13 novembre en présence de certains des intervenants.

Aurélia et Pascale enregistrent les élèves au travail

Retrouvez le déroulement et les images de cette séance en cliquant sur le lien ci dessous "plus d'infos"

Projet "Enfants déportés"

 

Le projet en quelques mots

Une plaque commémorative est installée dans chaque établissement scolaire de Paris et appelle au souvenir d'enfants déportés pendant l'occupation.

La plaque du collège Lucie Faure comporte cinq noms. Ces enfants fréquentaient notre établissement scolaire. Le projet consiste à mener une enquête pour connaître l'histoire de ces cinq jeunes filles déportées. Pour l'année scolaire 2020-2021, nous allons travailler sur le parcours de Chana Finkielsztjan.

L'idée est de construire ou d’affiner les représentations sur l’occupation, l’émigration, la déportation, le rôle de la police, la mode vestimentaire, l'absence et la perte, le souvenir, le témoignage… à partir d'ateliers en classe entière ou en petits groupes, menés par l'équipe enseignante et des intervenants extérieurs. Mais il y a fort à parier que de larges zones d'ombre et de mystères ne seront pas éclaircies. D'où l'importance des ateliers d'Arts Plastiques pour élaborer les représentations, aborder l'absence, la perte ou encore le deuil. Les élèves ne possèdent qu'un seul élément au départ, le nom de la jeune fille. Tout le reste est à construire.


vendredi 23 octobre 2020

Visite de l'exposition Erwin Wurm

Dans le cadre de la résidence artistique en partenariat avec la Maison du Geste et de l' Image, la classe de 4 ème C a bénéficié d'une visite guidé à la Maison Européenne de Photographie (MEP) près du quartier Saint Paul. L'occasion de découvrir l’œuvre et le parcours de cet artiste atypique qui interroge avec des moyens simples notre rapport au quotidien, au corps, à l’œuvre d'Art.

Pour découvrir la Maison Européenne de photographie (MEP), cliquez ici : MEP

Pour découvrir les photographies de la sortie et l’œuvre de Erwin Wurm cliquez sur "plus d'info" ci-dessous: