samedi 25 juin 2022

Partager et se souvenir : les documents sonores.

Une large part du projet est constitué de documents sonores sous forme d'enregistrements ou de podcast. Retrouvez l'intégralité des documents en cliquant sur l'image ci dessous. Puis scanner les QR Codes pour les écouter.

Bonne écoute


Les documents sonores du projet

jeudi 2 juin 2022

Animal hybride / Alebrije

Les élèves de 5ème ont exploré le collage afin de créer des animaux hybrides et fantastiques. Ce travail en noir et blanc se poursuit avec la tentative de cacher l'animal dans un décors. Travail sur l'intégration des éléments, le fond et la forme, les graphismes pour brouiller les pistes. Pour certaines classes, la séquence se prolonge en espagnol avec un travail en couleurs, les Alebrijes, créatures fantastiques du folklore mexicain aux couleurs vive. Bravo aux élèves et à Mme Biais pour cette collaboration.

 

 

 

 

 Pour voir d'autres réalisations, cliquez sur le "Plus d'infos"

dimanche 29 mai 2022

Le bilan du projet par Mr Farella

 


Avancement du projet mai 2022

 

Nous avons lancé en 2020-2021 un projet pour retracer l'histoire et raviver la mémoire de Chana Finkielsztajn, jeune fille déportée à Auschwitz dont le prénom, le nom et l’âge apparaissent sur la plaque à l'entrée de notre collège. Nous avons travaillé avec une classe de 3e et l’ensemble de l’équipe pédagogique. Grâce aux investigations de nos élèves, nous avons pu retrouver la trace du frère de Chana, Maurice Finay, qui a survécu comme enfant caché et qui a pu nous fournir de précieux documents. Nous avons aussi reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et les précieux conseils du Mémorial. Nous travaillons avec le dessinateur Damien Roudeau, l'art-thérapeute Patrick Laurin, la réalisatrice Aurélia Raoull, l'ingénieure du son Pascale Mons, le journaliste Denis Cosnard et le guide conférencier Stéphane Meusnier. Les élèves de Troisième ont été récompensés par le prix du Petit Lafue en mai dernier au moment où Hélène Dumas a reçu le sien pour son travail sur le génocide au Rwanda à hauteur d'enfants. Un partenariat est d’ailleurs envisagé avec elle pour les années futures.

 

Deux autres noms apparaissent sur la plaque commémorative et ont fait l'objet d'une nouvelle année d'étude avec des élèves de 3e entre novembre 2021 et mai 2022. Il s'agit de ceux d'Alice et Marie Ghaloula, âgées de 12 et 15 ans quand elles ont été envoyées dans le camp de la mort d'Auschwitz. Elles sont nées à Sousse en Tunisie et sont arrivées à Paris entre 1931 et 1933, année de naissance de leur petit frère Jacques à Paris dans le 12e arrondissement. 

 

On peut retenir deux moments particulièrement importants pour cette année scolaire : en recherchant le prénom du petit frère d’Alice et Marie dans l’école élémentaire (école de garçons en 1943) qui jouxte notre collège, nous avons découvert l’existence du grand frère Raymond (âgé de 17 ans au moment de la déportation). Pourtant, ce prénom n’apparaissait pas sur la liste du Mémorial de la Shoah ni sur celui de Yad Vashem. Il nous a fallu plusieurs mois de recherche pour comprendre qu’une faute d’orthographe sur le fichier de la Préfecture de Police relayée par le registre du camp de Drancy était à l’origine de cette erreur. Les élèves ont cette année encore été au cœur de cette reconstitution micro-historique : ce sont les élèves délégués de la classe qui ont constaté cette erreur aux Archives du Mémorial de la Shoah avant d’en faire part à toute la classe. Avec les fautes d’orthographe, on retrouve donc sur le site la présence de Raymond et même une photographie. 

 

 

Raymond Ghaloula  

 

 


 Les élèves ont ainsi poursuivi le travail engagé par la pose de la plaque dans le collège en contactant le Mémorial pour faire corriger l’erreur de nom de famille sur le Mur des Noms. La correction a eu lieu sur le site Internet du Mémorial de la Shoah au lendemain du vernissage de l’exposition et une nouvelle gravure sur le Mur est envisagée après 2025. 

 

Reste la question de la domiciliation de la famille : nous avons découvert que la famille Ghaloula était inscrite sur le Mémorial de la Déportation des Juifs de Saint-Ouen. Dans le fichier de la Préfecture de police, il y est fait également mention d’une domiciliation au 74, rue Montmartre à Saint-Ouen ; ce qui ne contredit pas l’adresse du 12, bd Davout mentionnée sur d’autres documents. Est-ce encore une erreur quand le 11, bd Davout apparaît sur le fiche de Mathilde, la mère de famille ? Les recensements de 1936 consultés aux Archives de la Ville de Paris et dans celles de Seine-Saint-Denis ne livrent pas de réponse. Les élèves se sont posé une autre question encore : pourquoi la mère des enfants a-t-elle été déportée dans le convoi suivant celui de son mari et de ses quatre enfants ?

 

L’autre moment qui restera très certainement aussi dans la mémoire des élèves de 3eA, est la rencontre avec Rachel Jedinak. Avec le Comité de l’Ecole de la Rue Tlemcen, elle est à l’origine de la pose de la plaque de notre collège et elle a suivi notre projet depuis son lancement. Elle est venue en parler avec les élèves et livrer les souvenirs très précis qu’elle a encore de son enfance, elle avait 8 ans (le même âge que Jacques Ghaloula) au moment de son arrestation, avec sa sœur et sa mère, lors de la Rafle du Vélodrome d’Hiver en juillet 1942.

 

Plusieurs actions ont pu être menées cette année dans de nombreux domaines différents :

- des recherches sur Sousse au début du XXe siècle et la communauté séfarade, sur le camp de Drancy et sur le contexte de la France pendant la période de la Collaboration. L’association l’enfant et la Shoah nous a prêté une dizaine de panneaux d’expositions sur le thème des enfants juifs à Paris entre 1939 et 1945. Une sortie au Mémorial a été programmée avec un éclairage particulier sur la famille Ghaloula. Un groupe d’élève s’est rendu dans les Archives du Mémorial et un autre dans celles de la Ville de Paris.

- la prise de contact avec différentes institutions internationales (messages rédigés en cours d’Anglais)

- des ateliers artistiques en Arts plastiques avec Damien Roudeau (dessinateur) et Patrick Laurin (art thérapeute) dont les travaux sont visibles sur le blog à partir du site du collège

- un travail de recherches historiques sur la musique dans les camps de la mort et la mise en voix de la chanson Nuit et Brouillard de Jean Ferrat

- l’étude du livre Elle s’appelait Sarah de Tatiana de Rosnay en Français et la rencontre avec l’écrivaine

- l’étude de Dora Bruder (atelier organisé par notre collègue de mathématiques) avec l’invitation de Denis Cosnard, journaliste au Monde et spécialiste de Modiano, le tout faisant l’objet d’enregistrements audio réalisés par les élèves et la professeur documentaliste

- Une promenade commentée dans le quartier en fonction de nos recherches sur les enfants Ghaloula, organisée par notre collègue également guide conférencier. Il restera deux autres noms pour deux autres années de projet entre novembre 2022 et juin 2024. Nous envisageons à l’avenir de travailler plus en avant avec trois classes de CM1-CM2 de l’école qui jouxte notre collège et où apparaît la plaque avec les noms des garçons assassinés à Auschwitz.


Nous sommes tout à fait conscients qu’il sera toujours impossible de retrouver entièrement la vie d’une personne. Les élèves ont déjà beaucoup appris de Chana Finkielsztajn et de la famille Ghaloula, nous sommes convaincus que les recherches futures seront très instructives, aussi fragmentaires soient-elles. Notre travail s’inspire beaucoup des œuvres de Christian Boltanski dont les lieux de mémoire sont chargés d’une « mémoire trouée ». Tous les objets qu’il nous présente ne donnent jamais accès à une mémoire entière. Mais le spectateur de ses œuvres peut pallier le manque d’information en se référant à ses propres souvenirs, à sa propre imagination.





Pour en savoir plus :

  • Le blog des disciplines artistiques pour suivre l’avancement du projet :

compositionslucie20.blogspot.com

  • Le reportage dessiné de Damien Roudeau…

https://drive.google.com/file/d/1REYx73efHLj67vDs6HXUmW14Ncjctrez/view?usp=sharing

 l    Les croquis des élèves :

https://drive.google.com/drive/folders/10bTchrAh3kSbMqpR756fUish6BGYb1n0?usp=sharin

http://www.fondationshoah.org/enseignement/partager-et-se-souvenir-sur-les-traces-dune-jeune-fille-deportee

  • La double page de la revue du XXe arrondissement consacrée au projet :

https://fr.calameo.com/read/0054511717008db3e27db?page=1

  • Le site du collège avec les rencontres et les documents vidéos et sonores :

https://pia.ac-paris.fr/serail/jcms/s1_2004230/fr/college-lucie-faure

  • La remise du prix du Petit Lafue en 2021 :

https://www.youtube.com/watch?v=zzKb3A6R2CE

  • Le message du frère de Chana Finkielsztajn :

    " Bouleversé par l’admirable travail que vous,
    vos partenaires et vos élèves, avez réalisé sur le
    souvenir déchirant de ma sœur Chana et de ma
    famille dont 80 ans après leur assassinat, je n’ai pas
    réussi à faire le deuil.

     Très touché par les vidéos jointes relatant ce
    douloureux passé.

     De tout mon cœur, je tiens à tous
    vous remercier infiniment, pour votre émouvante
    commémoration.

    J’en reste profondément éprouvé.

    Sentiments respectueux"

    Marcel Finay

     

     

     

     

     


dimanche 22 mai 2022

Exposition Alice et Marie Ghaloula

Vendredi 20 Mai s'est tenu le vernissage de l'exposition des travaux de la classe de 3ème A sur les enfants déportés du collège, travaux qui nous ont permis de retracer le parcours de Marie et Alice Ghaloula. 

Le hall du bâtiment B abrite les recherches documentaires, archives et travaux des ateliers de Damien Roudeau et de Patrick Laurin. Le CDI était dédié à la projection de la vidéo réalisée Par Pascale Mons et Aurélia Raoull en présence de Mme Rachel Jedinak qui nous a fait l'honneur de revenir au collège pour cette présentation. Enfin, Mr Darnal a organisé dans sa salle, la présentation de la chanson de Jean Ferrat "Nuit et brouillard" avec un groupe d'élèves.

Merci aux parents, intervenants, élèves et personnel du collège pour leur présence et leur soutien au projet. Cette après midi a été un moment riche en échanges et émotions.

L'exposition est visible jusqu'au 1er juin 2022.


Les portrait d'Alice et Marie Ghaloula

Pour voir davantage d'images de l'exposition, cliquez sur le lien "Plus d'infos"

mercredi 18 mai 2022

Lectures de l'oeuvre de Patrick Modiano " Dora Bruder"

Un groupe d'élèves de la classe de 3 ème A a exploré le récit de Patrick Modiano avec l'aide de Mr Raffin, Professeur de Mathématiques de la classe. Mme Bourgesse a réalisé le montage et les ambiances sonores. Merci pour ce très beau travail que vous pouvez également retrouver sur le site du collège.



Pour écouter les extraits, cliquez sur les liens suivants.

Extrait 1

Extrait 2

jeudi 7 avril 2022

Atelier Gravure



Le collège Lucie Faure propose cette année une Option art Plastiques tournée vers la pratique de l'estampe. Cette activité est ouverte à tous les élèves du collège sur la pause méridienne le lundi midi. Les élèves de l'atelier ont pu montrer leurs réalisations à l'occasion de l'exposition sur la Nature et pour le retour du Printemps. Un grand merci leur participation et la qualité de leurs travaux. Bravo.


Pour voir les réalisations de l'atelier, cliquez sur le lien "Plus d'infos"

Sortie au Mémorial de la Shoah


Les élèves de 3A ont bénéficié d'une visite guidée du Musée du Mémorial de la Shoah en deux demi groupes. La qualité des intervenants, leur écoute concernant notre projet, la participation des élèves ont fait de ces deux visites un moment important et intense.

Par ailleurs, les deux délégués de classe et leurs suppléants ont bénéficié d'une séance de recherches aux archives du Mémorial. Au cours de cette séance des documents importants ont pu être rassemblés.

Le Mémorial de la Shoah à Paris. Dessin Mr Oumamar

Pour découvrir les séances au Mémorial, cliquez sur le lien "Plus d'infos"

mardi 8 février 2022

Un moment inoubliable

Semaines chargées pour les élèves de la classe de 3èmeA puisque les activités autour du projet « Enfants déportés du collège » se poursuivent avec un moment particulièrement fort : la venue ce mardi 08 février de Mme Rachel Jedinak pour un temps d'échanges avec les élèves.

La présence et le discours de cette honorable et inconstatable grande dame ont rayonné dans le CDI du collège. Quand la petite histoire d'une jeune enfant de la période sombre de l'occupation résonne avec la grande Histoire, les dramatiques questions de la déportation, de la survie, de la peur prennent un contour inédit et concret pour nos élèves.

Avec émotion, simplicité, sincérité, sans jamais défaillir, Mme Rachel Jedinak nous a livré un récit bouleversant. Récit que tout jeune citoyen se doit de connaître. Merci Mme Jedinak.

Mme Rachel Jedinak au CDI du collège

Pour en savoir plus sur ce magnifique moment, cliquez sur « Plus d'infos » 

dimanche 6 février 2022

Atelier de Patrick Laurin sur la présence et l'absence.

Patrick Laurin, artiste peintre et Art Thérapeute travaille dans le XX arrondissement de Paris, notamment au sein du collectif CERCE qui dispense cours d'Arts Plastiques, de calligraphie japonaise , de musique, et des prises en charge en Art thérapie.

Il nous fait le plaisir de revenir au collège pour la poursuite des enquêtes sur les enfants déportés du collège. La première séance a eu lieu vendredi 04/02 en salle d'Arts Plastiques. Les élèves ont réalisé un fond coloré en peinture et choisi une image d'Alice ou de Marie qu'ils ont positionnée sur ce fond. La suite est encore une surprise pour nos élèves... A suivre. 

L'atelier de Patrick Laurin réunit une dizaine d'élèves.

Pour en savoir plus sur le travail de Patrick Laurin, cliquez sur le lien suivant :  

Patrick Laurin et le collectifs CERCE

Pour découvrir l'atelier en images, cliquez sur "Plus d'infos".

Atelier de Damien Roudeau sur le reportage dessiné.

Damien Roudeau nous fait le plaisir de poursuivre avec nous le travail sur les enfants déportés du collège.

Cette année ses ateliers porteront sur le principe d'enquête graphique et de reportage dessiné. Les élèves seront amenés à se plonger dans des références, des techniques, et à découvrir le travail en cours de Damien sur le génocide rwandais. La première séance a commencé vendredi 04/02.

Damien présente son travail d’enquête

Pour en savoir plus sur Damien Roudeau, cliquez sur le liens suivants :

Fiche Wikipédia de Damien Roudeau 

BD engagée 


Pour voir les photos de la séance, cliquez sur "Plus d'infos"